Sławomir Mrożek, Le petit Mrożek illustré

Posted on juillet 22, 2009 par

0


Mrozek applique son art de l’ironie tout au long de ces 39 mini-nouvelles. L’humour noir, toujours en douceur, toujours avec l’air de ne pas y toucher, decrit tantot les travers de nos comportements et caracteres, tantot l’absurdite des institutions politiques et sociales tendance totalitaro-sovietiques.

Les plus intelligentes et les mieux tournees : « L’interview » p.26 ; « Archeologie » p.36 ; « Revolution » p.39 ; « Heros » p.78 ; « Evolution » p.134

IMG_7858

Pour etre un peu critique, nous pourrions reprocher la qualite inegale des nouvelles, certaines etant sans reelle profondeur, d’autres sans grande originalite conclues par des chutes trop previsibles (« Injustice » p.116 ; « Le testament d’un optimiste » p.119 ; « Le gardien du vase de Chine » p.141).

Pour le plaisir deux extraits :

-« Fort heureusement, c’est moi qui suis en moi et je sais que personne n’est moi. J’ai peur a l’idee que j’aurais pu etre quelqu’un d’autre et qu’alors je me serais regarde et n’aurais pas su comment je suis. » (p.133)

mrozek_s2

-« Tout aurait donc ete pour le mieux, n’eut ete ma resistance physique, qui s’avera limitee. Une certaine nuit, je n’y tins plus. Je sortis de l’armoire et m’allongeai sur le lit. Je dormis trois jours et trois nuits. Apres quoi je poussai l’armoire contre le mur, et la table au milieu, car l’armoire au milieu me genait. Maintenant le lit se trouve ici, comme avant, l’armoire la, et entre les deux il y a la table. Quand l’ennui me guette, je me rememore l’epoque ou j’etais revolutionnaire. » (pp.42-43)

Slawomir Mrozek, Le petit Mrozek illustre, aux Editions Noir sur Blanc, 2005, 180 p.

Advertisements