Les soucis de l’individualisme

Posted on octobre 27, 2008 par

0


Il est peut-être un peu moins important aujourd’hui qu’hier de lutter contre le stéréotype de « la montée de l’individualisme ».  Nous entendons effectivement un peu moins souvent les diatribes associant confusément tous les travers et problèmes de la société au rapport de l’individu à lui-même. Mais nous ne pouvons résister à poster ce passage du « Souci de Soi » de Michel Foucault déployant, avec la force d’analyse qu’on lui connaît, les possibles significations d’un concept souvent fourre-tout.

[…] individualisme veut tout dire : une attention attachée par un individu à sa personne, comme exemplifiant la condition humaine ? Une priorité ontologique ou encore une primauté éthique de l’individu sur la collectivité ou sur l’Etat ? Un non-conformisme, un dédain des normes communes ? Réaliser ses virtualités personnelles à titre de chef-d’oeuvre parmi les humains, serait-ce au prix de l’amoralisme ? La volonté de se réaliser plutôt que de rester à son rang ? Se sentir différent des autres et dédaigner les modèles sociaux ? Vouloir disposer d’une zone de libertés privées contre les pouvoirs (comme au XVIIIème siècle, selon Charles Taylor) ? Affirmer publiquement le choix que l’on fait de soi-même ? Avoir une relation personnelle, non médiatisée par les pouvoirs ou un groupe, avec l’absolu religieux (comme au temps de la Réforme, dit aussi Charles Taylor) ou éthique? Enrichir sa personnalité en multipliant les expériences et en les transformant en conscience ? (Le Souci de Soi, Gallimard, 1984, p.56)

Publicités